samedi 29 août 2009

Dring dring.



Si vous entendez sonnez un portable en pleine nature, vous pourrez très bien être surpris de découvrir que le « téléphone » en question a des plumes et un bec. Champion de l’imitation, les étourneaux apprenaient déjà à reproduire la voix humaine à l’époque des Romains.
Aujourd’hui, ils ont su s’adapter à notre monde moderne : ils imitent les sonneries de téléphone.
Les mâles copient les sons humains « spécialement à la saison des amours pour attirer une partenaire et défendre leur territoire ». D’autres espèces, telles que les moqueurs, les mainates et d’autres oiseaux imitateurs pourraient, par mimétisme, leur emboîter le pas.

°koukou42°

1 commentaire:

  1. que j'aie pas croire qu'un bo mâle m'appelle dans les bois et que je tombe sur un emplumé sinon j'vais avoir l'air d'une dinde MDR

    Bisous

    Niko

    RépondreSupprimer