samedi 24 octobre 2009

Gant de velours.

















Sur ma peau douce, fragile ; elle ondule
La main de mon nouvel amant
Comme le balancier de la pendule ;
Ses mots sont doux, impertinents.

A la renverse, il me bouscule
Tendit que sur nous, le crépuscule
Etend son doux gant de velours
Invitant nos corps à faire l’amour.

°koukou42°

2 commentaires:

  1. Que de tendresse et d'amour... C'est beau!
    Bisou
    Ondine

    RépondreSupprimer
  2. Merveilleux sport !
    ;o)

    Bisou
    Val

    RépondreSupprimer