samedi 3 octobre 2009

Saintes prières.




Il colle ses mains sur ma tête et s’impose :
Me baisse, m’agenouille
Alors enfant de chœur ;
Je prie, je communies et j’incante le cierge turgescent.
Il se durcit et j’endure.
Je quémande et quête.
Il se renforce alors.
J’implore et l’invoque.
Oraison jaculatoire
Pour bénédiction éjaculatoire.
La langue offerte au goupillon humide.
Il me saisi la tête.
Il s’insinue dans mon tréfonds buccal, me bouleverses et me prend.
J’affecte ;
Je bande.
Il me fouille et m’égoïne ; Puis,
Il s’installe, s’encastre et m’occupe.
Je le dévore et l’engloutit - Alors ;
Il se contracte, m’approfondit, tape et se rattrape, les mains derrière ma nuque.
Il se fond en moi, m’empoigne et ce romps.
Je reçois et capture.
Aaah !!!
Il m’imprègne, m’imbibe – Enfin ;
Il coule en moi en cascade d’amour.
Ecume.
Déluge.

°koukou42°

3 commentaires:

  1. HOUAAA!!!

    Toujours aussi chaud.....

    Bisous
    Jean-Claude

    RépondreSupprimer
  2. C'est chaud, mais c'est beau...
    Sculture d'hommes !
    J'ai beau être une vraie guouine ( j'aime ce mot que j'emploie tendrement ) je trouve que les hommes sont beaux !

    Bisou

    Val

    RépondreSupprimer
  3. SculPture ( et pas sculture... ) !

    RépondreSupprimer