jeudi 8 décembre 2011

La vague.



Je suis couché sur la plage
Et la vois venir de très loin
Etincelle dans les nuages
Accompagnée par les embruns

La tête ourlée de dentelles
Venant doucement vers moi
Elle s’approche, me tend les bras
M’incite à venir vers elle

Moulée dans sa robe transparente
Elle me lèche doucement les pieds
En cette fin de journée d’été
Irisée de belles couleurs menthes

Sa bouche était frangée d’écume
Sur cette grève, lasse, enfin elle gît
Son voyage c’est fini ici
Tendit qu’au loin monte la brume.

°koukou42°

4 commentaires:

  1. magnifiques vers pour cette Déesse si envoutante et qui provoque tant démotions aux coeurs des poètes

    bisous poète

    RépondreSupprimer
  2. Merci Philippe pour cette douce et sensuelle caresse de la Mer
    Ton beau poème et triptyque sont d'une infinie délicatesse
    Bisou et bonne nuit

    RépondreSupprimer
  3. c'est un délice à lire, l'amour de l'océan j'adore ..
    douce journée
    bisous

    RépondreSupprimer
  4. Merci Line, c'est une Déesse a deux visages qui est souvent changeante.

    Merci Ondine, j'aime la caresse de cette femme là, les photos date de lorsque je vivais en bretagne.

    Merci Djennie de ton passage, j'aime si tu te délecte de ses si petits mots mis bouts à bouts.

    Philippe.

    RépondreSupprimer