mardi 18 septembre 2012

Notre première nuit.



Découvrant tous mon corps de tes douces mains
Tu m'as comblé jusqu'au petit matin,
Toutes tes attentions m'ont fait du bien
Et laissèrent sur moi, un voile de satin.

J'ai aimé la force de tes bras, tes veines
Et sur mon cou, ta brûlante haleine
Tes lèvres soyeuses comme la mousse
Ta peau sucrée qui est vraiment très douce.

Tes doigts très habiles, tels de fins pinceaux
Ont glissés bien lentement sur ma peau
Dessinant comme un peintre sur une fresque
De tendres et magnifiques arabesques.

Ce fût une nuit féerique
Qui j'espère ne sera pas unique
J'espère d'autres instants aussi magiques
Aussi rassurant qu'une musique.

°koukou42°     (2009)   à Patrick.

10 commentaires:

  1. Mots et images très forts.
    Merci Philippe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jackie, les mots écrits ne sont pas toujours à la hauteur pour décrire les sentiments forts du moment vécu, mais ils y contribues tout de même.

      Philippe.

      Supprimer
  2. rien de mieux pour dire merci que de jolis vers amoureux

    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Line, j'arrive plus à m'exprimer par les mots que par le verbe.

      Philippe.

      Supprimer
  3. je m'arrête sur cette photo que je trouve très belle et harmonieuse et ces mots si beaux et forts.. merci à toi Philippe, bisous..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marceline, cette photo trouvée sur le net m'a plu d'emblée ; elle a une certaine charge érotique.

      Philippe.

      Supprimer
  4. Quelle belle nuit de douce et sensuelle étreinte
    Ton poème à ton amoureux est tendre et beau
    Bisou Philippe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ondine, une belle nuit, qui depuis trois ans continue à me conduire aux nues.

      Philippe.

      Supprimer
  5. Je vois cette image comme un oiseau en plein vol...tes mots en seraient, en quelque sorte, les caresses du ciel !
    Quelle force dans cette création toute entière, et quelle beauté, atteignant les superbes rives de la magie, celle de la vie, celle de l'amour ....
    En te lisant, les ailes de l'oiseau me jouent une mélodie de Chopin ..
    Une merveille, une merveille .....
    Continue à écrire, philippe, à faire pleurer ou rire, qu'importe, tout le divin qui est en toi : sabine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sabine, tes mots me touche.
      Mes écrits ne sont pas à la hauteur des tiens, ils n'ont pas cette magie que tu sais si bien décrire et qui font pétiller les yeux.

      Philippe.

      Supprimer