vendredi 18 janvier 2013

Sur mes pages d’insomnies.




Sur mes pages blanches d’insomnies
C’est toi que je vois imprimé
Toi, qui hante mes nuits étoilées
Mon fol amour, ma lune qui luit.

Je rêve que j’embrasse ta bouche douce
Qui scintille comme l’humide mousse.
De tous ton corps, je suis ivre ;
Que je feuillette comme un livre.

Et saurais te dire, que « Je t’Aime »,
Te dire ce que j’ai en moi-même.
Pour l’avenir de nos deux pas
Au-delà de l’ennui, suis moi.

°koukou42°  (A Patrick).

7 commentaires:

  1. Bel ode à l'aimé
    Je te souhaite une bon weekend
    Amicalement

    RépondreSupprimer
  2. Qu'elle semble douce cette mousse, invitant aux sentiers les plus insolites ...
    Que j'aime ce mélange de mélancolie, de sensualité et de lumière !
    Tes poèmes d'amour sont divins !!!
    Les deux derniers vers sont sublimement touchants , je t'embrasse "pèlerin au coeur pur" : sabine.

    RépondreSupprimer
  3. Quel beau et tendre rêve de ton aimé
    J'aime le vert étincelant de la douce mousse
    Bisou Philippe

    RépondreSupprimer
  4. un bel hommage à celui que tu aimes
    bon dimanche
    que j'espère moins enneigé qu'ici

    RépondreSupprimer
  5. Qu'il est doux d'aimer et d'être aimé ...
    Une poésie sublime Philippe, admirable .
    Bisous de Plume .

    RépondreSupprimer
  6. Quelle délicatesse et douceur dans ces rimes amoureuses.

    Un beau poème où le romantisme de ton coeur distille un parfum exquis

    bisous Philippe

    RépondreSupprimer
  7. Cher Philippe, j'espère que tu vas bien
    Bisou et bon week end

    RépondreSupprimer