dimanche 24 novembre 2013

Puits-je. (2).

Sise au centre de la place 
Le temps bien lent s’égrène et passe  
Sur mon bâti de grès rose.   


J’abreuvais la populace  
Ce temps est bien passé, hélas !  
L’ère moderne en est la cause.  

°koukou42° 



8 commentaires:

  1. ❀ ❀ ❀ Merci pour ce poème qui accompagne harmonieusement ce joli puits. J'aime bien.
    GROS BISOUS et bonne continuation cher Philippe ! ❀ ❀ ❀

    RépondreSupprimer
  2. Belle fontaine de gré rose
    Sur ton bâti le marcheur se pose
    D'une main rafraichit son front
    Avant de repartir vers l'horizon

    Belle fontaine agrémenté par tes mots
    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Un bien joli puits mais comme tes mots le disent si bien il ne doit plus servir beaucoup !!
    Bonne soirée - bisous
    Monelle

    RépondreSupprimer
  4. De jolis mots de regret pour ce puits magnifique .Mais s'il n'est plus utile , il est beaucoup admiré!
    Douce soirée, bises Philippe

    RépondreSupprimer
  5. joli pensé pour ce puits
    c'est vrai que les abords des puits étaient vivant car les personnes n'avaient pas l'eau courante et ils allaient puiser l'eau au puits bises

    RépondreSupprimer
  6. un passage pour te souhaiter une bonne journée
    bisous

    RépondreSupprimer
  7. un coucou du samedi matin sur paris ou un tout petit soleil essaye de pointer son nez
    le temps que je t'écrice cela il est déjà partie
    bisous

    RépondreSupprimer