mercredi 24 septembre 2014

In vino veritas.

Pour

Dont le thème du mois de septembre est : Autour e la vigne


Les romains dans leurs amphores  
Les gaulois en leurs fûts, tonneaux
En les caves des châteaux forts  
Et parfois même en des tombeaux   

Ce nectar béni de nombreux dieux  
Depuis tant de millénaires  
A accompagné nos aïeux  
Depuis que nous sommes sur terre  

Compagnon de peines où joies  
Certaine personnes l’adore  
Parfois même a l’excès s’y noient  
Tendit que d’autres l’abhorrent.  

°koukou42° 


11 commentaires:

  1. J'ai appris à aimer le vin, des souvenirs de vendanges, les odeurs du raisins pressés...me reviennent en mémoire pour mon plus grand plaisir...Bises

    RépondreSupprimer
  2. (•ิ‿•ิ)✿

    Bonjour et MERCI pour ce beau partage sur ton joli blog ! SUPERBE et intéressant !

    Bon jeudi et GROS BISOUS D'ASIE ✿❀✿ ✿❀✿

    RépondreSupprimer
  3. un petit verre de vin n'a jamais fait de mal à personne mais il ne faut pas absuer

    RépondreSupprimer
  4. Je suis plutôt dans la dernière catégorie, je n'aime pas du tout le vin qui a fait autrefois beaucoup de dégâts dans ma famille.
    Mais le poème est fort bien écrit.
    Bon week-end.

    RépondreSupprimer
  5. Un très joli poème pour célébrer ce nectar des Dieux .
    J'aime une larme de très bon vin mais je n'en bois pas autrement !
    Douce journée, bises Philippe

    RépondreSupprimer
  6. De jolies strophes pour fêter les vendanges !
    Bonne journée - bisous
    Monelle

    RépondreSupprimer
  7. Merci Philippe de ta participation en poème autour de la vigne.

    C'est super bien écrit et décrit et ça renvoie à pleins de choses. J'aime le vin car mon grand-père et mon grand-oncle avait une vigne dans le beaujolais et j'aimais beaucoup à la fin des vendanges quand autour d'une table nous buvions le vin nouveau.....

    C'est entouré de la magie de la fin de l'enfance, je revois les vendanges à la main et les amis qui chantaient.

    Quand au vin j'en bois uniquement pour les grandes fêtes et lorsque j'ai des invités chez moi. Et ce n'est pas à une Bourguignonne d'adoption face à un Bourguignon de naissance que l'on doit se laisser compter je ne sais quel galéjade autour des belles robes de notre belle Région.

    Rire!!

    Bisous

    EvaJoe

    RépondreSupprimer
  8. Apprécier le vin
    Et ne pouvoir le boire
    Juste le garder dans ma mémoire
    Et souhaiter qu'un jour le goût en revient

    Bisous

    RépondreSupprimer
  9. Poème intéressant autour de ce breuvage pas toujours béni des dieux !!!!

    RépondreSupprimer
  10. J'aurais pu boire tes mots à l'air frais, sur un coin de vigne, les pieds encore tout cramoisis d'avoir écrasé le raisin...
    Mais non ! J'ai choisi de les savourer dans une cave aux poètes, tenant à la main un calice des plus somptueux, tout sculpté d'oiseaux ivres .........

    Que tes mots sont nobles et beaux ....
    Ce sont des mots de chevalier, d'historien voyageur, de philosophe épris ......
    Ils se lisent dans un parc aux mille allées, dans un jardin aux mille roses .....
    C'est purement DELICE-CIEUX !!!

    Bisou : sabine.

    RépondreSupprimer
  11. un bel hommage à ce nectar à travers les âges
    tu as oublié le fond de la mer ou certaines bouteilles sont bien cachées
    bises

    RépondreSupprimer