lundi 2 février 2015

Lettres essentielles.


Pour 


Dont le thème du mois de janvier est : Liberté.


L’homme ne la savoure plus
Individualiste à l’extrême
Banalise la violence à outrance
Esclavagiste des valeurs bafouées   
Rareté devient l’Homme intègre
Tout n’est peut être pas perdu
Encore l’espoir nous fait vivre.


°koukou42°



13 commentaires:

  1. un beau mot liberté le tout c'est pas de le brader
    bises

    RépondreSupprimer
  2. Un joli poème pour ce mot merveilleux qu'il ne faut pas prendre à la légère !
    Douce soirée, bises Philippe

    RépondreSupprimer
  3. Un mot que certains payent très (trop) cher pour essayer de la garder !!!
    Bonne soirée - bisous
    Monelle

    RépondreSupprimer
  4. Liberté liberté chérie
    La défendre la préserver
    Parce que les mots ...
    Bisous

    RépondreSupprimer
  5. Bel accrostiche pour ce mot si précieux dont nous ne pouvons nous passer
    Belle et douce journée

    RépondreSupprimer
  6. Rien n'est jamais perdu mais prend juste, parfois, un autre chemin ...........
    Mais on peut faire pousser des fleurs sur tous les chemins ......

    J'en pose déjà une sur les derniers mots de ton poème si émouvant, et dépose, tout près, un panier de bisous : sabine.

    RépondreSupprimer
  7. Très juste réflexion, Philippe !
    L'espoir n'est pas un vain mot, alors, accrochons nous à lui !
    Bravo pour cet acrostiche pour le thème sur la Liberté trop souvent bafouée en effet...
    Bisous,
    Cathy.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour, il ne nous reste plus que l'espoir que les choses s'améliorent ! Personnellement, cette période m'inquiète.
    Espérant que tu ailles bien, je te souhaite une bonne journée.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Philippe,

    Oui, la pauvre liberté en subit des choses! L'espoir, heureusement est la lumière qui nous fait avancer
    Merci pour ce partage
    Bises
    Martine

    RépondreSupprimer
  10. Bel acrostiche ...J'apprécie
    Bises
    Denise

    RépondreSupprimer
  11. Rare peut -être, mais je suis certaine que des gens intègres, existent et apprécient la liberté et se battent pour elle. Et pas toujours avec violence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Soledad. Merci de ton passage en mon univers.

      Philippe.

      Supprimer