samedi 14 juillet 2018

Echappée belle Auvergnate. Clermont-Ferrand. (fin).

puis à la Basilique Notre-Dame-du-Port.

L’élévation du chevet,




les arcs en plein cintre



et la finesse des sculptures témoignent de la maîtrise des bâtisseurs du XIIème siècle.



L’arkose blonde est mise en valeur par les mosaïques en pierres de lave qui couronnent l’abside.



La basilique a toujours eu une place particulière grâce à la dévotion à la Vierge Noire de la crypte,

dont un pèlerinage est attesté depuis 1614. Nous retournons à l’hôtel afin de récupérer nos bagages puis nous allons reprendre un bus direction Lyon.

°koukou42°







lundi 9 juillet 2018

Echappée belle Auvergnate. Clermont-Ferrand. (2).



Samedi 24 octobre 2015.



En ce nouveau jour nous partons découvrir le jardin Lecoq.




Jardin des plantes créé à cet endroit en 1780.


Poumon vert de cinq hectares agrémenté de topiaires,

d’arbres majestueux,

d’une roseraie,

d’un plan d’eau

et de sculptures dont Byblis pleure.

Nous remontons dans le centre historique où nous déjeunerons à la boucherie Durif, puis nous nous dirigeons vers la cathédrale







...

°koukou42°






lundi 25 juin 2018

Echappée belle Auvergnate. Clermont-Ferrand.


Vendredi 23 octobre 2015.




Après avoir passé la journée d'hier et la matinée en famille, nous reprenons le train direction Clermont-Ferrand où nous prenons possession de notre chambre au Suite Novotel


avant de nous rendre dans le centre historique en découvrant des immeubles à l’architecture et d’époques différentes.


Nous arrivons place de la poterne où trône la fontaine d’Amboise du XVIème siècle édifiée en pierre de Volvic.


Nous longeons l’imposant édifice qu’est la mairie

afin de découvrir la cathédrale Notre-Dame-de-l’assomption. Son chantier a débuté au milieu du XIIIème siècle pour s’achever au XIXème siècle, sous la conduite du célèbre architecte Viollet-le-Duc a qui l’on doit les deux flèches de 90 mètres de haut.



Nous retournons à l’hôtel avant d’aller dîner au restaurant – bistrot «La suite» rue Saint Adjutor (fermé depuis) afin de clore cette journée.


...

°koukou42°


 






vendredi 27 avril 2018

Echappée belle cantalienne. Aurillac.


Mercredi 21 octobre 2015.



En ces nouveaux jours de congés direction la gare de la part dieu afin d’y prendre un bus qui nous mènent jusqu’à Clermont-Ferrand où nous prenons un train pour Aurillac.



Nous allons déposer nos bagages au Grand Hôtel de Bordeaux


avant d’aller déjeuner au restaurant Les quatre saisons. Puis nous nous rendons au musée d’art et d’archéologie où nous découvrons une belle collection de parapluies et d’ombelles anciennes.



- La légende veut que la Jordanne, rivière qui traverse la ville millénaire, charrie des paillettes d’or. Cet or était échangé sur place contre du cuivre que rapportaient d’Espagne les pélerins du nord de l’Europe revenant de St Jacques de Compostelle. Ainsi naquit dés le Moyen Age à Aurillac une tradition de batteurs de cuivre. A partir de ce cuivre, les artisans locaux réalisaient les pièces métalliques telles que le coulant, la noix, les aiguillettes, entrant dans la fabrication du parapluie. De leur côté, les éleveurs cantaliens qui allaient en Espagne vendre leur bétail, ramenaient de la toile de coton à partir de laquelle furent faites les premières couvertures.

Tout était donc réuni pour faire d’Aurillac le berceau du parapluie.

De la reconstitution d’un intérieur cantalien de la fin du XIXème siècle,



puis les salles d’archéologies qui s’attachent à retracer la vie et l’habitat dans le Cantal depuis les origines jusqu’à la période médiévale




ainsi que les collections de peintures et de sculptures du XVIIème siècle à nos jours.


Ainsi qu’une exposition temporaire qui s’intitule Postures autour des sports d’un autre siècle. 



 Petite collation au salon de thé Dell’Angelo face à l’hôtel de ville,

puis déambulation dans les rues au charmes médiévaux



jusqu’à l’abbatiale Saint Géraud


et sa Piéta du XVIIIème siècle


avant de nous rendre chez mon frère et ma belle-sœur pour faire la connaissance de mon neveu né mi-septembre. 


....

°koukou42°