dimanche 12 octobre 2014

Escapade Val de Loire. Chaumont sur Loire. Les écuries.

...

En sortant du château et un peu en contrebas de celui-ci nous découvrons les écuries. 

Elles ont été construites en 1877 en un ensemble en pierres et de briques. Leurs dimensions et leurs luxes donnent une idée de la place que tenait le cheval dans les familles princières. Elles étaient éclairées dés 1906.
Deux écuries sont édifiées : l’une pour la famille de Broglie et l’autre plus petite pour les invités. Nous découvrons l’écurie des demi-sang,

dont les chevaux étaient destinés à tirer les voitures hippomobiles,

 les boxes des pur-sang destinés à la monte,



la cuisine où l’on préparait « le mash » nourriture à base de céréales cuites que l’on donnait aux chevaux fatigués.

La sellerie, considérée de nos jours comme l’une des plus belles de France et qui renferme de somptueux harnais. 

Dans l’angle nord se trouve une curieuse tour à double toit.

Il s’agit du four du céramiste Nini qui travailla ici au 18°siècle et qui a été transformé en manège pour les enfants du château

et où est exposé l’œuvre de l’artiste Klaus Pinter et intitulée « Chrysalide ».

Une deuxième œuvre du même artiste est exposée sous l’auvent des écuries, une sphère sertie de fleurs de magnolias dorées « Au premier matin ».

Une autre œuvre trône dans la cour, intitulée « spirale végétale » de l’artiste Patrick Blanc.


...

°koukou42°










12 commentaires:

  1. Comme elles sont belles ces écuries ! Une visite très intéressante. Les oeuvres aussi sont remarquables, merci d'avoir partagé cette visite !
    Bonne soirée - bisous
    Monelle

    RépondreSupprimer
  2. de belles écuries et de belles oeuvres

    RépondreSupprimer
  3. (•ิ‿•ิ)✿

    Coucou et Merci pour ce partage ! C'est très beau !

    J'adore voir ces écuries à Chaumont Sur Loire ! Visite très intéressante !

    GROSSES BISES d'Asie pour toi Philippe !

    Bonne continuation !!!!!! ✿✿º°。

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Philippe,
    Ce lieu est d'une beauté à couper le souffle. Et en plus il accueille le travail des artistes. vraiment tout pour me plaire
    merci pour la découverte
    Bises
    ;)

    RépondreSupprimer
  5. Merci de me remettre en mémoire cette belle visite faite en son temps.
    Belle journée
    Bisous ensoleillés

    RépondreSupprimer
  6. faire une sortie en voiture tirée par deux magnifique chevaux j'adorerais
    bises

    RépondreSupprimer
  7. Superbe, vraiment ! cela me plairait de voir tout ça en vrai.
    Bien amicalement.

    RépondreSupprimer
  8. Ces écuries sont superbes
    Beautés de ce château
    Bisous

    RépondreSupprimer
  9. Ton article me permet de me "consoler" de n'avoir pu voir celles de Chantilly, après trois tentatives vaines !

    Merci, Philippe, pour ces belles photos et ces explications.

    Bisous,
    Cathy.

    RépondreSupprimer
  10. J'ai d'abord été attirée par ce coin de toit, sur la 1ère photo, que le soleil fait scintiller de manière féerique ...
    Puis, découvrant aussitôt de quoi il s'agissait, je me suis mise à tout dévorer comme un cheval fou de joie galopant dans la forêt ......!

    Tu comprendras encore mieux lorsque je t'aurai dit que je suis une ancienne "palefrenière-soigneuse"....Et les masches, j'en préparais chaque semaine !

    Lorsque je regarde la sellerie, toutes les senteurs me reviennent .........les huiles, le sapo, les onguents ...!
    Et ce frisson sur le dos des chevaux lorsqu'on leur ôte la selle après qu'ils aient bien travaillé ............

    J'imagine ce lieu dans un décor de brume ....
    Avec un coin de cheminée, aussi, afin de pouvoir y lire le soir à la veillée ton joli conte d'automne !!!

    La sphère, même prise de loin, me fait immensément rêver .....

    Tout, une fois encore, nous mène vers les portes d'un insolite, plus enivrant que l'azur ..MERCI !

    Tant-brasse haies de fleurs : sabine.

    RépondreSupprimer
  11. C'est drôle, en venant cliquer sur "Chemin je t'aime se Sabine" pour partir, je vois que l'article (inscrit dessous) n'est pas mis à jour ........Il est toujours resté au "vin à la robe fendue" alors que j'ai publié, depuis, le récit du Compostelle alsacien ...

    Avoue que c'est étrange chez quelqu'un qui, de surcroît, aime le bon vin .........ECLAT DE RIRE !!!!!!

    Bon, allez, sois raisonnable .....j'imagine que le vin de ce vigneron-poète doit être divin mais................joëlle va franchement être jalouse avec son planteur !!!!!!

    Biiiiiiiiiiiiiiises : sabine.

    RépondreSupprimer
  12. Oups, c'est "Chemin je t'aime de Sabine" (et non se Sabine...), Hic ...hic ...........hic !

    RépondreSupprimer